La philo (pas selon Philippe)

(Trop ?) souvent, la philosophie est associée à de mauvais souvenirs de Terminale, et surtout de la première épreuve du BAC, avec des sujets qui font souvent débat et surlesquels les réseaux sociaux s'enflamment.*

Pourquoi ? Sans doute parce qu'on aborde la philosophie en cours, et à moins d'être déjà intéressé.e par le sujet ou d'avoir un professeur passionnant, cette discipline reste rebutante et obscure, tant sont nombreux les courants de pensée et les grands Maîtres du genre. Et soyons honnête, leur style est parfois compliqué pour des novices. 

La philosophie nous offre pourtant de formidables clés de lecture et de compréhension du monde et de nous-même. Alors, nous vous présentons quelques ouvrages et autres qui sont des chouettes accès à cette discipline.

  • Le maintenant classique "le monde de Sophie", un roman sur l'histoire de la philosophie où l'auteur Jostein Gaarder, revisite ses grands courants de manière simple, imagée et facile d'accès,
  • Les oeuvres d'Alain de Botton, philosophe suisse, qui mêle souvent roman et réflexions philosophiques, comme "le plaisir de souffrir" sur l'amour et la relation amoureuse, où nous suivons les tribulations d'Alice, jeune femme qui cherche l'amour.
  • Philocomix, une BD créée par Jerome Vermer, Jean-Philippe Thivet, Anne-Lise Combeaud, qui vulgarise avec humour, 10 courants philosophiques.
  • Le compte instagram (oui, oui, on peut philosopher sur instagram) Philosophyissexy où Marie Robert l'auteur partage à l'aide de magnifiques clichés ses réflexions autour de l'intimité, de soi, et du monde.


Alors prêts à philosopher ?

 

* J'ai choisi "Le vrai est-il vraisemblable" en dissertation. Mon introduction commençait par "Le vraisemblable est le le semblable au vrai" et le reste de la dissertation était du même acabit ... J'ai quand même eu 11, sans doute parce qu'après 3 pages j'ai décidé de m'épargner (et d'épargner le correcteur par la même occasion).